Histoire du matelas - de l'antiquité au mémoire de forme"

Connaissez-vous l’histoire du vrai protagoniste de notre repos quotidien, le matelas ?





Pour connaître le moment exact de sa création, il faut, pensez-y un peu, remonter au Néolithique, où a débuté cette habitude globale.

En effet, c’est à cette époque que les jacinthes furent relevées de terre pour se protéger de la saleté et de l’humidité.

Le premier prototype de matelas peut être trouvé dans un tas de feuilles sèches et de paille douces, couvertes par une peau d’animal.



Les premiers concepteurs du matelas tel que nous le connaissons aujourd’hui, sont les Arabes, qui ont inventé ce mot qui signifie "jeter", indiquant l’acte de se poser sur le coussin doux dans la nuit.

Les Européens en comprirent la fonction pendant les Croisades, en l’introduisant dans leurs pays d’origine. Le "blanc coussin lunaire" a été historiquement rempli de paille, de crin et de laine de mouton : des matériaux souples qui pourraient assurer le soulagement du corps.



D’importantes différences d’évolution remontent successivement aux alentours de 3600 av. J.-C., en Perse, où il est documenté que des peaux de chèvre ou de mouton étaient remplies d’eau pour servir. Bien sûr, ce stratagème a été conçu à la fois pour plus de confort et pour lutter contre le climat sec de la région. L’idée vient probablement du fait qu’il y avait déjà des outres en cuir pour transporter des liquides, d’où la conversion en prototype du matelas à eau.



L’époque de la Renaissance introduisit l’utilisation d’enveloppes, réalisées avec des velours, des brocarts et des soies pour recueillir un contenu, fait de gousses de pois, de paille et de plumes pour arriver vers 1600 à privilégier des intérieurs comme le coton ou la laine seuls.




Le Xixe siècle, connu pour ses grandes expériences liées à l’ingénierie, a produit des innovations intéressantes dans le secteur du sommeil. En 1824, le premier matelas à air fut breveté en Angleterre.