Conseils pour bien dormir pendant les vacances !

Ces jours fériés seront plus spéciaux que d’habitude, et notre sommeil pourrait en être affecté.

Mais même quand il était permis de célébrer le Nataòe traditionnellement, il a été vu comment ces jours frénétiques entre vrindisi et boulimique alourdir le corpspo, souvent retarder et altérer son rythme. Et les conséquences, pendant les vacances ou juste après, sont au moins deux : cireurs qui sont l’expression de bagordi à peine passés et d’un sommeil peu réparateur (et cela pourrait être le moindre mal) et...un plus grand risque de grossir. Eh, oui. Parce que même la mauvaise qualité du sommeil, à la fin, peut affecter l’aiguille de la balance (après pandori, panettoni et les prochains couettes aux lentilles).




Comment améliorer le sommeil et le repos pendant ces vacances? Nous avons dix conseils pour vous!


Numéro un :

Ne manquez pas la routine habituelle du sommeil. Essayez d’aller au lit et de vous réveiller à la même heure tous les jours, même pendant les jours fériés.

Numéro deux :

Quand le sommeil appelle et que tes yeux veulent se fermer, écoute-les !

Ton corps, quand il a besoin de repos, commence à te le faire comprendre, donc tout ce que tu dois faire c’est l’écouter. Si vous souffrez d’insomnie déjà au cours de l’année, le stress de la fête et des vacances pourrait se faire sentir et compter les moutons encore plus longtemps.

Numéro trois :

Adieu, la sieste !

Ne laissez pas le temps des fêtes s’écouler au lit trop souvent ou en vous reposant l’après-midi. Si vous souffrez d’isonnia, rester éveillé pendant la chasse vous aidera à dormir plus longtemps la nuit.

Numéro quatre :

Attention à la nourriture pré-repos. Si malgré le dîner les morsures d’appétit se font encore sentir, boire un verre de lait qui contient du tryptophane et concilie le sommeil ou manger une collation légère comme un fruit ou une barre de céréales. Mais rien de plus que ça, sinon Morphée ne frappera plus à la porte.

Numéro cinq :

Ah-ah ! Pas de café ni d’alcool ! Café, caféine et toutes les boissons ou substances qui le contiennent comme le thé ou le cola ou le chocolat doivent être évités à partir de quatre heures avant d’aller au lit parce qu’ils sont excitants. Il en va de même pour l’alcool, qui, d’une part, peut endormir plus tôt, mais quand il entre dans le système métabolique (et se produit généralement en plein cycle du sommeil) peut provoquer des réveils nocturnes.