Conseils pour bien dormir pendant les vacances !

Ces jours fériés seront plus spéciaux que d’habitude, et notre sommeil pourrait en être affecté.

Mais même quand il était permis de célébrer le Nataòe traditionnellement, il a été vu comment ces jours frénétiques entre vrindisi et boulimique alourdir le corpspo, souvent retarder et altérer son rythme. Et les conséquences, pendant les vacances ou juste après, sont au moins deux : cireurs qui sont l’expression de bagordi à peine passés et d’un sommeil peu réparateur (et cela pourrait être le moindre mal) et...un plus grand risque de grossir. Eh, oui. Parce que même la mauvaise qualité du sommeil, à la fin, peut affecter l’aiguille de la balance (après pandori, panettoni et les prochains couettes aux lentilles).




Comment améliorer le sommeil et le repos pendant ces vacances? Nous avons dix conseils pour vous!


Numéro un :

Ne manquez pas la routine habituelle du sommeil. Essayez d’aller au lit et de vous réveiller à la même heure tous les jours, même pendant les jours fériés.

Numéro deux :

Quand le sommeil appelle et que tes yeux veulent se fermer, écoute-les !

Ton corps, quand il a besoin de repos, commence à te le faire comprendre, donc tout ce que tu dois faire c’est l’écouter. Si vous souffrez d’insomnie déjà au cours de l’année, le stress de la fête et des vacances pourrait se faire sentir et compter les moutons encore plus longtemps.

Numéro trois :

Adieu, la sieste !

Ne laissez pas le temps des fêtes s’écouler au lit trop souvent ou en vous reposant l’après-midi. Si vous souffrez d’isonnia, rester éveillé pendant la chasse vous aidera à dormir plus longtemps la nuit.

Numéro quatre :

Attention à la nourriture pré-repos. Si malgré le dîner les morsures d’appétit se font encore sentir, boire un verre de lait qui contient du tryptophane et concilie le sommeil ou manger une collation légère comme un fruit ou une barre de céréales. Mais rien de plus que ça, sinon Morphée ne frappera plus à la porte.

Numéro cinq :

Ah-ah ! Pas de café ni d’alcool ! Café, caféine et toutes les boissons ou substances qui le contiennent comme le thé ou le cola ou le chocolat doivent être évités à partir de quatre heures avant d’aller au lit parce qu’ils sont excitants. Il en va de même pour l’alcool, qui, d’une part, peut endormir plus tôt, mais quand il entre dans le système métabolique (et se produit généralement en plein cycle du sommeil) peut provoquer des réveils nocturnes.




Numéro six :

Minimiser les bruits dans la chambre ou les sources de bruit. C’est-à-dire sceller les volets roulants et éliminer toute source de lumière et si vous voulez porter des bouchons d’oreilles. S’il y a des enfants, souvent excités pendant les vacances, éviter de les faire dormir dans le letton pour les aider à dormir, car cela pourrait interférer avec le sommeil de tout le monde.

Numéro sept :

Rester calme quand il est temps d’aller au lit. Mieux vaut mettre de côté, au moins une heure avant d’aller au lit, toutes les mauvaises pensées ou les contextes qui peuvent susciter l’anxiété d’anticipation, comme par exemple la crainte de ne pas arriver à temps pour préparer la fête à la perfection et qui peuvent influer sur la phase de l’endormissement.

Numéro huit :

Méfiez-vous des fuseaux horaires. Si pendant les vacances de Noël nous permettre un voyage dans des pays lointains, le sommeil peut être troublé. En général, on ressent moins d’un voyage vers l’ouest et beaucoup plus quand on vole vers l’est parce qu’il est plus facile de rester debout plus longtemps que de se réveiller plus tôt. Pour accélérer le processus d’adaptation et permettre au corps de récupérer une heure de décalage horaire par jour, il est bon d’attendre d’aller au lit quand vous vous sentez fatigué et le sommeil arrive, en pointant le réveil le lendemain à l’heure souhaitée et en s’exposant ensuite à la lumière du soleil pendant au moins un quart d’heure.

Numéro neuf :

Faire beaucoup d’activité physique pendant la journée. Le mouvement aide non seulement à réduire les niveaux d’hormones de stress, mais l’exercice régulier favorise également de beaux sommeils profonds, à condition que vous ne faites pas de sport pendant trois heures avant d’aller au lit.

Numéro dix :

Détendez-vous. Et si cela ne suffit toujours pas, vous pouvez utiliser une technique de relaxation. Parmi celles-ci est indiqué le relâchement musculaire progressif qui consiste à mettre en tension, puis à détendre, certains groupes musculaires, un à la fois, de manière à créer une conscience de l’état de tension et de relaxation.

Si vous pouvez suivre certains de ces conseils, votre sommeil et votre repos sera plus long et plus agréable, évidemment pas avant d’avoir essayé un matelas Batflex!


10 vues0 commentaire